Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la tête dans les airs

la tête dans les airs

mode voyage cuisine

Quelques jours à Rosario....

Quelques jours à Rosario....

Argentine

Nous n'avions pas prévu de visiter cette ville mais il nous fallait trouver une étape de quelques jours entre Buenos Aires et Puerto Iguazu!

Rosario nous semblait idéale puisqu'on ne pouvait passer à côté de cet endroit connu dans le monde entier pour être.....la ville natale du fameux Ernesto Che Guevara, voyons......

Voilà comment s'est déroulé ce séjour :

Nous avions trouvé une Auberge de Jeunesse plutôt sympa, bien située, décorée de Tags à l'esprit psychédélique et qui a dû avoir de beaux jours derrière elle.... Au moment où nous y logions c'était plutôt calme...

Le premier jour, malgré le temps pluvieux, nous décidons de partir sur les traces du Che, encouragé par notre hôte qui nous certifiait que le soleil allait revenir. Nous avons marché, beaucoup marché, sous la pluie. Tout cela pour découvrir, un énorme bâtiment avec une petite pancarte indiquant que le Révolutionnaire le plus célèbre du pays est né ici et.... c'est tout!!!! Motivés jusqu'au bout nous avons continué notre périple, nous menant à l'autre bout de la ville, trempés mais pas découragés. Nous avons alors découvert la statue miniature de l'homme au béret, posée au fond d'un parc glauque !!! Décidément je crois qu'ils en ont rien à faire ici de cet homme...Ce n'était vraiment pas notre journée. Le meilleur souvenir que je garde, c'est celui de mon doudou et de son acolyte ( que nous nommerons Poupoul par respect de son anonymat), habillés en short, T-shirt et chaussés de Tongs qui m'ont fait une magnifique démonstration de glissades, plus ou moins artistiques, sur les pavés de Rosario!!!! On voulait rester discret, on n'a pas réussit!

Le deuxième jour, le soleil est de la partie! C'est l'occasion d'aller voir ce que donne les plages bordants le grand fleuve Rio Paranà. D'après ce qu'on a compris c'est The Place To Be in Rosario. Les gens se baignent, font la fête au bord de l'eau,il y a de l'ambiance.... Suite à une très longue marche au bord d'une grande route (autant vous le dire, pas agréable du tout) nous arrivons à destination. Sérieux, il y a des gens qui tentent la baignade!? Là-dedans? L'eau est marron et ça sent le poisson qui se serait tapé une insolation.... Quand à la plage !!!!???? Je pensais que pour appeler "une plage" "une plage" il fallait au moins du sable!!! C'est tout juste un coin de verdure, parsemé d'un peu d'herbe et mal entretenu... Seul point positif, la vue. D'un côté le grand pont, à l'architecture genre celle du pont de Millau, traversant le fleuve, de l'autre la ville. Maintenant, il ne nous reste plus qu'à reprendre le chemin inverse, qui est loin d'être une partie de plaisir....

Le Troisième et dernier jour, nous décidons de commencer par aller acheter nos billets de bus pour partir le soir même. En tout, on aura fait 3 fois ce trajet, à pieds, aller-retour, jusqu'au terminal de bus. Je crois que je pourrai faire ces 5 kms les yeux fermés. Ensuite, nous décidons d'aller nous poser une dernière fois le long du Paranà, une partie des rives ont été aménagée, ce qui en fait un endroit agréable où flâner. Nous n'avons jamais vu tant d'animation auparavant, c'est comme si toute la ville s'était donnée rendez-vous ici...Un concert commence alors en plein air. On constate que les spectateurs sont à fonds, ils connaissent les paroles par cœur, dansent, sautent, un véritable concert de rock... Nous décidons d'aller voir de plus près, c'est peut-être un groupe Argentin hyper populaire!? On comprend assez rapidement que c'est du rock-catholique.... Il faut le voir pour le croire, c'est comme si le groupe Kyo ( tout le monde connaît!?) chantait des prières devant un public endiablé...euh pardon ENFLAMME !!! Décidément, les colons ont fait "un bon boulot" en Amérique Latine à voir la ferveur des gens en la religion!!! Avant de remettre nos sacs sur le dos et de partir vers une nouvelle aventure , nous passons voir LE MONUMENT AU DRAPEAU , l'édifice de la ville , construit en l'hommage du créateur du drapeau Argentin. Un bâtiment immense orné de statues et une flamme qui brûle digne de celle des Jeux Olympiques. On ne peut pas le louper quoi!!!

Quelques jours que je ne suis pas prête d'oublier.

Hasta Siempre Rosario!!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article