Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la tête dans les airs

la tête dans les airs

mode voyage cuisine

Voyage à long terme : mon corps ne sait plus où donner de la tête!

Voyage à long terme : mon corps ne sait plus où donner de la tête!

Mardi gras oblige, les beignets sont de sortis... Gras = prise de poids= mauvaise conscience= corps en mutation...

Il ne m'en fallait pas plus pour évoquer un problème important qui peut survenir lorsque tu voyages pendant un moment : ton corps qui ne comprend plus vraiment comment tu le nourris!!!

Finis le petit déjeuner thé/pain beurre, le repas du midi que tu essais d'équilibrer tant bien que mal et le souper sensé être léger! Là, tu manges ce que tu peux, quand tu peux, où tu peux....Le résultat : un corps qui n'arrête pas de faire le yoyo!

Tout a commencé en Inde...je ne saurais expliquer le pourquoi du comment mais tout ce que j'avais en graisse a fondu comme neige au soleil. Justement, peut-être que la chaleur mélangée au changement de nourriture, du rythme alimentaire et de vie a bouleversé mon horloge biologique ... C'était carrément le décalage horaire au point que quelqu'un me prévienne " tu vas bientôt perdre un os"! Je ne m'étais franchement pas aperçu de ce bouleversement morphologique....

J'ai commencé à reprendre du poil de la bête en traversant l'Asie du Sud-est, il faut avouer que la nourriture y est à tomber par terre. Cependant, si tu voyages sur le long terme, chaque centime compte. Du coup la nourriture reste un moyen facile d'économiser quelques sous. Tu te réduis à 2 repas par jour, tu partages un plat et tu évites tous les mets occidentaux se vendant à prix d'or loin de leur pays d'origine!! Mais j'étais loin de refaire quelques réserves pour affronter l'hiver japonnais! D'ailleurs, au pays du soleil levant, il faut être motivé pour prendre quelques grammes, la nourriture nationale y étant relativement diététique et équilibrée. A moins d'avaler des tempuras tous les jours, de craquer à la moindre odeur alléchante se faufilant sous tes narines et de céder à chaque dégustation proposée lors des marchés... Après réflexion, tu peux vite de remplumer puisque tout est bon au Japon....

Le moment fatidique est arrivé après, en Nouvelle-Zélande où mon corps a basculé vers le côté obscur! Que s'est-il passé? sans doute la malbouffe anglo-saxonne et un manque de volonté. Imaginez, il y avait de la nourriture à profusion et 3 (voir plus) repas par jour. On nous servait du beurre de cacahuète à toutes les sauces, du pain de mie dans tous ses états, des fudges à tous les goûts et des plats industriels dans tous les sens. Un grand n'importe quoi culinaire auquel je n'ai su résister au point que je n'ai pu arrêté de gonfler, gonfler, gonfler....jusqu'à ne plus en pouvoir! Les shorts et pantalons dans lesquels je nageais quelques mois plus tôt, devenaient serrés à ne plus vouloir se fermer. Il fallait faire quelque chose!! L'Amérique Latine a été l'endroit où j'ai essayé de reprendre mon corps en main mais l'expérience s'est avérée plus compliquée que prévu. Beaucoup de tentation, tu as envie de tester la cuisine du pays qui n'est pas toujours la moins grasse du monde. Perdu entre pizza, gâteau, aracaje (beignets salés brésiliens), fromage, polenta, et bien d'autres, mon corps n'a su se rééquilibrer....

Mais qu'est ce que c'était bon... ce n'est pas tous les jours que tu peux goûter à telle ou telle spécialité alors peu importe les kilos en trop ou moins il faut aussi savoir en profiter sur le moment!!!

Aujourd'hui, j'ai repris les bonnes résolutions et mon corps et moi commençons à se sentir mieux dans nos baskets.....Il ne me reste plus qu'à continuer de courir!!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article